LinkedIn s’adapte à la Chine pour éviter la censure

La société californienne, LinkedIn, développe un nouveau site web adapté aux lois chinoises.

Adaptation à la Chine

Les créateurs de LinkedIn l’ont bien compris, pour éviter de voir leur site censuré, ils ont décidé d’adapter leur réseau social professionnel à la Chine elle-même.

Un responsable de nationalité chinoise

L’entreprise américaine a décidé d’embaucher comme responsable de leur site chinois, un chinois : Derek Shen. Mais ce Derek n’est pas n’importe quel citoyen chinois. Celui-ci a réussi à la fois dans son pays d’origine et aux États-Unis. Il a travaillé au sein des plus grandes entreprises telles que Yahoo!, Google ou encore Renren (la copie chinoise de Facebook).

derek shen

Il a également crée sa propre société sous le  nom de Nuomi : un site d’achat en gros. Mais en 2013, il vend 59% des parts à Baidu.

Un nom en chinois

LinkedIn devient 领英 (Ling Ying) qui peut se traduire par les « leaders » ou encore « l’élite » tout en gardant les sonorités du nom d’origine. LinkedIn n’est pas le premier à avoir décidé d’adopter cette méthode. En effet, Coca Cola a également traduit son nom en chinoise : 可口可乐 (Ke Kou Ke Le). Tout comme LinkedIn avec Ling Ying, le nom chinois adopté par Coca Cola possède des sonorités à peu près similaire au nom d’origine.

ling ying

Des bureaux à Pékin

Afin de se faire connaître en Chine, la bonne méthode a adopté est celle d’ouvrir des bureaux dans le pays. C’est ce qu’à fait LinkedIn en ouvrant des bureaux à Pékin. Cette décision fut stratégique. En effet, elle permet au groupe de conserver de bonnes relations avec les censeurs du gouvernement chinois et ainsi essayer de protéger son site le plus longtemps possible de la censure.

Adaptation à la censure chinoise

Si s’adapter au pays communiste est une bonne stratégie, elle n’est pas suffisante. En effet, le plus gros problème auquel LinkedIn doit faire face est celui des lois de censure chinoises. C’est pour cela que le groupe américain a décidé de suivre les règles de la Chine au risque que cela dégrade l’image de la société.

Si vous souhaitez vous implanter sur les réseaux sociaux Chinois, je suis  pour vous aider.

Interdiction des groupes de discussions

Puisque la Chine fait attention a tout ce qui se dit sur Internet. C’est pourquoi les plateformes offrant une trop grande liberté d’expression sont censurées telles que Twitter ou Facebook. De ce fait, afin de contourner le problème, LinkedIn a décidé de complètement retirer les groupes de discussions de son site chinois.

Linkedin China

Un site tout en transparence

Dans un communiqué, LinkedIn a informé que la transparence de leur site « est une condition pour pouvoir opérer dans le pays, le gouvernement chinois impose des critères de censure sur les plateformes Internet». De cette manière, le groupe a promit que des restrictions seront mises en place lorsque le gouvernement chinois l’aura décidé. De plus, LinkedIn s’engage à tenir informé le pays sur la manière dont il conduit ses activités en Chine. 

Des informations données sur ses utilisateurs

C’est une décision qui peut porter atteinte au groupe. En effet, LinkedIn a décidé de suivre les pas de Yahoo!, qui portant en a souffert, en donnant des informations sur ses « cyber dissidents » au gouvernement chinois. Une stratégie qui lui permettra de garder une bonne relation avec le pays mais qui aura sûrement un gros impact sur son image.

Un marché chinois avec un fort potentiel

Des partenaires chinois

Le groupe LinkedIn a pris la décision de s’associer avec des partenaires chinois et même de leur vendre des parts. Ainsi, 7% des parts de la compagnie ont été revendu à Seaquoia et CBC Capital, deux grands groupes chinois. Mais attention, quand on prend cette décision, il faut faire attention à ce que les groupes ont autant, voire plus de présence dans le pays que vous voulez intégrer. Tout est une question de confiance.

5 millions d’utilisateurs chinois

Avant même que le groupe LinkedIn se dote d’un site totalement traduit en chinois, le site comptait déjà parmi ses utilisateurs, 4 millions de professionnels chinois. Par la suite, avec l’ouverture du site chinois, le groupe a réussi à attirer 1 millions de chinois supplémentaires. LinkedIn, en s’adaptant à la Chine afin de s’implanter davantage, souhaite avant tout attirer 140 millions de chinois supplémentaires.

La promotion LinkedIn

Le 19 Avril 2015, le responsable chinois du groupe américain, Derek Shen a fait la promotion du site au côté des marques Li-Ning et ZhenFund.

La promotion en vidéo de Linkedin : ici 

Par la suite, récemment, lorsque vous prenez le métro en Chine, vous pouvez passer devant des publicités LinkedIn.

Pour conclure, vouloir s’implanter sur Internet en Chine signifie devoir trouver un moyen afin de contourner la censure organisée par le gouvernement chinois. LinkedIn semble avoir trouvé la parade mais cela peut avoir des répercussions sur l’image du groupe américain. S’adapter à la Chine, et donc à la culture afin d’attirer  davantage d’utilisateurs est une chose. Mais devoir s’adapter à des lois d’un gouvernement en est une autre. Yahoo! en a d’ailleurs fait les frais. Pourtant LinkedIn a décidé de faire un essai et bien que celui-ci semble fonctionner pour le moment, les accords que le site a passé avec le gouvernement chinois ne prédissent rien de bon. Affaire à suivre. 

Pour en connaître davantage sur le succès de LinkedIn en Chine, voir ici.

Si vous avez aimé
cet article, pensez à liker

Suivez nous sur Twitter

Surnommé le référenceur chinois, cela fait 5ans que je m'intéresse au moteur de recherche Baidu, et comment propulser chinois des sites en première page. Aujourd'hui j'ai ouvert une agence spécialisée sur le Digital pour vivre de ma passion.
Devise "En Chine, tout est possible , mais rien n'est facile"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *